Aller au contenu principal
Compte rendu du diagnostic du sommeil d'un patient.

Diagnostic de l'apnée du sommeil

Comment diagnostiquer l'apnée du sommeil ?

Les proches permettent d'en déceler les symptômes, mas seul l'étude du sommeil permet un diagnostic fiable de l'apnée du sommeil.

Symptômes

Dans la plupart des cas le patient lui-même ne se rend pas compte des épisodes d'apnée qu'il a la nuit, ce sont les proches qui perçoivent les symptômes. C'est pour cette raison que le conjoint et la famille jouent un rôle très important dans la détection du syndrome. Ce sont eux qui se rendent compte que le patient ronfle particulièrement fort, qu'il s'arrête de respirer plusieurs fois durant la nuit ou qu'il bouge beaucoup pendant son sommeil.

Attention, il est cependant important de signaler que toutes les personnes qui ronflent ne sont pas forcément atteintes du syndrome d'apnée du sommeil. En effet, les causes d'un mauvais sommeil et de somnolence pendant la journée peuvent être nombreuses. En cas de doute, veuillez consulter votre médecin.

Lien

INAMI

En savoir plus sur les conditions d'intervention dans le coût d’un traitement à domicile pour l'apnée du sommeil sur le site de l'INAMI

En savoir plus

L'étude du sommeil

Pour obtenir un diagnostic fiable, il est nécessaire de faire une étude du sommeil : la polysomnographie. Cet examen consiste à équiper le patient de capteurs qui enregistrent différents paramètres au cours du sommeil tels que : le nombre d'apnées, leur durée ou encore les baisses d’oxygène dans le sang.